Portrait de chef #1 - Olivier De Montigny du restaurant La Chronique

Son histoire.

C’est très jeune qu’Olivier de Montigny est entré pour la première fois dans la cuisine du restaurant ou sa mère travaillait en salle. Fasciné par l’art de la gastronomie, il décide lui aussi de travailler en cuisine à son premier emploi… Comme plongeur et ouvreur d’huîtres !

 En 1999, suite à un cours à l’Institut de Formation Professionnelle et plusieurs années à perfectionner sa passion, Olivier se joint au chef propriétaire de La Chronique Marc De Canck. Son talent parle de lui-même et c’est 5 ans plus tard que De Canck offre des parts de l’établissement au jeune chef.

Aujourd’hui, Olivier de Montigny est donc un des deux chefs propriétaires du Restaurant La Chronique sur Laurier, une adresse incontournable depuis maintenant plus de 20 ans.

Votre micro-pousse favorite et comment vous l’utiliser.

« Je n’en ai pas une de préférée. Chaque micro-pousse à sa particularité et son goût. On n’en met pas pour décorer mais bien parce que c’est en accord avec le plat. […] La roquette emmène du « pep », le céleri de la fraîcheur tandis que le pak choï est plus neutre et ajoute donc de la couleur au plat sans masquer le goût. »

Votre ingrédient bien aimé. 

« Juste un !?! C’est impossible. Les champignons c’est bon avec du beurre, de l’estragon… […] Plusieurs ingrédients sont bons, mais ils sont bons ensembles! »

la chronique

Crédit Photo : www.lachronique.qc.ca

La plus grande fierté de votre carrière. 

« Quand Marc m’a offert des part de l’entreprise en 2005. »

Si vous voulez impressionner quelqu’un, que lui servez-vous ?

 « Probablement du foie gras poêlé, mais ça dépend de la saison et de mon inspiration. C’est encore difficile de répondre à cette question ! La semaine passé c’était des asperges parce qu’elles étaient magnifiques. Ça dépend aussi des goûts de la personne ou même de ses allergies. »

Quels conseils donneriez-vous à un jeune chef ?

« De ne pas tourner les coins ronds. Parfois on essaie de prendre des raccourcis, mais au bout de la ligne c’est plus long parce que l’on doit recommencer. »

« Avant de faire des belle assiettes pour Instagram, on doit maîtriser le goût ! Ce ne doit pas juste être beau mais bon aussi ! »

« De goûter à ce qu’ils font, c’est tellement important ! »

Pourquoi devrait-on aller à La Chronique?

 « C’est un restaurant ou tu viens pour bien manger et t’entendre parler! De la bonne nourriture et un beau service attentionné. Les gens se font plaisir quand ils viennent à La Chronique. »

La carte de La Chronique est petite, 5 entrées et 5 repas, mais elle change régulièrement selon les arrivages et les produits.

http://www.lachronique.qc.ca/

la chroniqueCrédit Photo : www.lachronique.qc.ca